Albert Einstein était un physicien qui a développé la théorie générale de la relativité. Il est considéré comme l’un des scientifiques les plus influents du XXe siècle. Découvrez son histoire à travers cette petite biographie.

Albert Einstein Jeune

Albert Einstein jeune

Einstein naît le 14 mars 1879 à Ulm, Württemberg, Allemagne et a grandi dans une famille juive laïque. Son père, Hermann Einstein, est un vendeur et ingénieur qui, avec son frère, a fondé Elektrotechnische Fabrik J. Einstein & Cie, une entreprise électrochimique. La mère d’Einstein, Pauline Koch, dirigeait la maison familiale. Deux ans après sa naissance, il devient le grand frère de Maja. Le jeune Einstein est malheureusement affecté de problèmes d’élocution. Mais sa curiosité est sans limite, il développe ainsi une passion pour la musique classique et le violon. À l’âge de 5 ans,  le jeune Einstein est fasciné par le fait que des forces invisibles puissent dévier l’aiguille d’une boussole. Il en gardera une fascination à vie pour les forces invisibles.  À douze ans, c’est un petit livre sur la géométrie euclidienne du plan qui le marque fortement. Il le nommera plus tard le « livre sacré de la géométrie »(« la clarté et la certitude des démonstrations eurent sur moi un effet indescriptible »). 

Le jeune garçon est scolarisé au lycée Luitpold à Munich. Cependant, il ne s’y sent pas bien et se débat avec le style pédagogique rigide de l’institution. Vers la fin des années 1880, Max Talmey, un étudiant en médecine polonais qui dîne parfois avec la famille Einstein, devient un tuteur informel du jeune Einstein. Il lui offre des livres de science et plus tard des œuvres de Kant. Pendant son adolescence, Einstein écrit ce qui serait considéré comme son premier article majeur, son mémoire sur l’état de l’éther dans un champ magnétique.

Au milieu de années 1890, l’entreprise de Hermann Einstein perd un important contrat. La famille déménage alors à Milan, en Italie. Einstein reste à Munich pour terminer ses études au lycée de Luitpold, mais finit par abandonner l’école pour rejoindre ses parents en Italie.

Éducation

Einstein réussit  à être admis à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, notamment grâce à ses excellents résultats en mathématiques et en physique à l’examen d’entrée. Il doit encore terminer ses études pré-universitaires, et fréquente une école secondaire à Aarau, en Suisse, dirigée par Jost Winteler. Il y vit avec la famille du maître d’école et tombe amoureux de la fille de Winteler, Marie. Einstein renonce ensuite à sa citoyenneté allemande et devient citoyen suisse.

Premier emploi


Certains professeurs lui reprochant de ne pas fréquenter les cours plus régulièrement au lieu d’étudier de manière indépendante. Après avoir obtenu son diplôme pour enseigner la physique et les mathématiques en 1901, Einstein ne trouve pas de poste universitaire. Finalement, Einstein trouve un travail stable en juin 1902 après avoir reçu une recommandation pour un poste dans un office des brevets suisse. Tout en travaillant à l’office des brevets où il doit examiner les inventions apportées, il explore ses idées qui se sont développées au cours de ses études à l’Ecole polytechnique fédérale de Suisse et ont ainsi renforcé ses théorèmes sur ce que l’on pourrait appeler le principe de relativité. En 1905, Einstein fait publier quatre articles dans Annalen der Physik, l’une des revues de physique les plus connues de l’époque. Deux se concentrent sur l’effet photoélectrique et le mouvement brownien. Les deux autres, qui décrivent E = mc2 et la théorie spéciale de la relativité, définiront la carrière d’Einstein et le cours de l’étude de la physique.

Milena Maric

Mileva Maric et Albert Einstein

Mileva Maric et Albert Einstein

Alors qu’il fréquente l’école à Zurich, il rencontre Milena Maric, une jeune femme serbe étudiante en physique. Cependant, ses parents sont fermement opposés à cette relation en raison de son origine ethnique. Einstein continue néanmoins à la voir. Tous deux développent une correspondance via des lettres dans lesquelles le jeune homme exprime plusieurs de ses idées scientifiques. Le père d’Einstein décède en 1902 et le couple se marie peu de temps après, le 6 janvier 1903. Avant leur mariage, le couple donne naissance à une fille, Lieserl. Son destin ultime et sa localisation restent un mystère. Il se peut qu’elle ait été élevée par les parents de Maric ou encore abandonnée pour adoption.

Par la suite, le couple a deux fils, Hans Albert Einstein (devenu un ingénieur hydraulique bien connu) en 1904 et Eduard “Tete” Einstein (diagnostiqué schizophrène) en 1910.

Les Einstein divorcent en 1919 et Maric tombe dans une dépression suite à la séparation. Einstein accepte de donner à Maric tout ce qu’il pourrait recevoir en remportant éventuellement le prix Nobel à l’avenir. Lors de son mariage avec Maric, Einstein a également entamé une liaison quelque temps auparavant avec une cousine, Elsa Löwenthal. Le couple se marie en 1919, la même année du divorce d’Einstein. Il continuera à voir d’autres femmes tout au long de son deuxième mariage, qui se termina avec la mort de Löwenthal en 1936.

Einstein et le prix Nobel

En 1921, Einstein remporte le prix Nobel de physique pour son explication de l’effet photoélectrique. Il n’est récompensé que l’année suivante en raison d’une décision bureaucratique. Lors de son discours, il décide de parler de la relativité. Il n’a pas remporté de Prix Nobel pour ses idées sur la relativité car ses théories étaient toujours considérées comme discutables.

Dans le développement de sa théorie générale, Einstein s’accroche à la croyance que l’univers est une entité fixe et statique, bien que ses théories ultérieures contredisent directement contredit cette idée et affirment que l’univers peut être dans un état de flux. L’astronome Edwin Hubble en déduira que nous habitons effectivement un univers en expansion. Les deux scientifiques se sont réunis à l’observatoire du mont Wilson près de Los Angeles en 1931.

Albert Einstein et Edwin Hubble

Albert Einstein et Edwin Hubble

Inventions et découvertes

En tant que physicien, Einstein fait de nombreuses découvertes. Mais celles qui resteront les plus connues sont probablement sa théorie de la relativité et l’équation E = mc2, qui préfigurent le développement de la puissance atomique et de la bombe atomique.

Théorie de la relativité

Einstein a proposé pour la première fois une théorie spéciale de la relativité en 1905 dans son article, « Sur l’électrodynamique des corps en mouvement ». En novembre 1915, il achève la théorie générale de la relativité. Il considère cette théorie comme le point culminant de ses recherches. Il est convaincu des mérites de la relativité générale car elle permet une prédiction plus précise des orbites planétaires autour du soleil, ce qui ne correspond pas à la théorie d’Isaac Newton. Cette théorie amène également une explication plus expansive et nuancée du fonctionnement des forces gravitationnelles. Les affirmations d’Einstein sont confirmées par des observations et des mesures prises par les astronomes britanniques Sir Frank Dyson et Sir Arthur Eddington pendant l’éclipse solaire de 1919.

E=mc2

L’article d’Einstein en 1905 sur la relation matière/énergie introduit l’équation E = mc2 : l’énergie d’un corps (E) est égale à la masse (m) de ce corps multipliée par la vitesse de la lumière au carré (c2). Cette équation suggère que de minuscules particules de matière peuvent être converties en d’énormes quantités d’énergie, une découverte qui annonce la puissance atomique.

Le célèbre théoricien quantique Max Planck soutient les affirmations d’Einstein, qui devient ainsi reconnu. 

Nationalité américaine

En 1933, Einstein accepte un poste à l’Institute for Advanced Study à Princeton, New Jersey. À cette époque, les nazis gagnent en importance avec une propagande violente dans une Allemagne appauvrie après la Première Guerre mondiale. Le parti nazi influence d’autres scientifiques pour qualifier le travail d’Einstein de « physique juive ». Les citoyens juifs sont exclus du travail universitaire et d’autres emplois officiels, et Einstein lui-même risque de se faire assassiner. Pendant ce temps, d’autres scientifiques européens quittent également des régions menacées par l’Allemagne et immigrent aux États-Unis, inquiets des stratégies nazies visant à créer une arme atomique. Après avoir déménagé, Einstein ne retournera jamais dans sa terre natale. C’est à Princeton qu’Einstein qu’il passera le reste de sa vie à travailler sur une théorie des champs unifiés destinée à unifier les diverses lois de la physique.

En 1935, il obtient la résidence permanente dans son pays d’adoption et devient citoyen américain cinq ans plus tard. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travaille sur des systèmes d’armes basés sur la marine et fait de gros dons monétaires à l’armée en mettant aux enchères des manuscrits valant des millions.

Einstein et la bombe atomique

En 1939, Einstein et son collègue physicien Leo Szilard écrivent au président Franklin D. Roosevelt pour l’avertir de la possibilité d’une bombe nazie. Ils veulent ainsi inciter les États-Unis à créer leurs propres armes nucléaires.

Les États-Unis finissent par lancer le projet Manhattan, bien qu’Einstein ne prenne pas directement part à sa mise en œuvre en raison de ses affiliations pacifistes et socialistes. Einstein fait également l’objet d’un examen minutieux et d’une grande méfiance de la part du directeur du FBI J. Edgar Hoover. Après avoir appris le bombardement d’Hiroshima, au Japon en 1945, Einstein devient un acteur majeur des efforts visant à réduire l’utilisation de la bombe atomique. L’année suivante, lui et Szilard fondent le Comité d’urgence des scientifiques atomiques et en 1947, via un essai pour The Atlantic Monthly, Einstein s’engage à travailler avec les Nations Unies pour maintenir les armes nucléaires comme moyen de dissuasion des conflits.

Voyage dans le temps et théorie quantique

Après la Seconde Guerre mondiale, Einstein continue à travailler sur sa théorie du champ unifié et les aspects clés de sa théorie générale de la relativité, y compris le voyage dans le temps, les trous de vers, les trous noirs et les origines de l’univers. Cependant, il se sent isolé dans ses efforts puisque la majorité de ses collègues ont commencé à concentrer leur attention sur la théorie quantique.

Mort d’Einstein

Albert Einstein décède le 18 avril 1955, à l’âge de 76 ans au centre médical universitaire de Princeton. Le 17 avril 1955, alors qu’il travaille sur un discours pour honorer le septième anniversaire d’Israël, Einstein est victime d’un anévrisme de l’aorte abdominale. Il est emmené à l’hôpital pour y être soigné, mais refuse l’opération estimant qu’il a vécu sa vie et qu’il est prêt à mourir. « Je veux y aller quand je veux. Il est insipide de prolonger la vie artificiellement. J’ai fait ma part, il est temps d’y aller. Je vais le faire avec élégance. » Le cerveau d’Einstein est maintenant situé au centre médical de l’Université de Princeton. Conformément à ses souhaits, le reste de son corps a été incinéré et les cendres dispersées dans un endroit secret. Une petite plaque commémorative a été placée où se trouvait sa maison d’enfance détruite pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1999, des scientifiques canadiens qui étudiaient le cerveau d’Einstein ont découvert que son lobe pariétal inférieur, la zone qui traite les relations spatiales, la visualisation 3D et la pensée mathématique, était 15 % plus large que chez les personnes possédant une intelligence normale. Selon le New York Times, les chercheurs pensent que cela pourrait aider à expliquer l’intelligence d’Einstein.

Soutenez la fille dans la lune sur Tipeee

Source
Biography.com