Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve vient de sortir, l’occasion de revenir sur l’influence de Philip K. Dick sur le cinéma et les séries de science fiction en quelques films.

 

 

 

Blade Runner

 

Blade Runner sorti en 1982 et réalisé par Ridley Scott est très librement adapté du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? écrit par Philip K. Dick à qui le film est dédié. Seule l’idée générale du livre est gardée.

L’écrivain se déclarera satisfait et écrira dans son Exégèse‘Ce film est la plus grande défaite (ce qu’ils ont fait à mon livre !) et la plus grande victoire’. Il lui permettra d’enfin acquérir une notoriété auprès du grand public.

Philip K. Dick donnant très peu de descriptions dans le roman, les décors seront inspirés de Moebius, célèbre auteur et dessinateur de bande dessinée de science-fiction. Cet univers visuel aura une grande influence  sur la culture populaire de la fin du XXe siècle.

Le film sera un échec commercial et critique aux Etats Unis à sa sortie en 1982. En 1992, la version director’s cut approuvée par Ridley Scott suivie de 5 versions les années suivantes permettront au film d’améliorer sa réputation et d’adhérer au statut d’oeuvre culte.

Philip K. Dick ne verra jamais le film terminé. Il mourra le 9 mars 1982 quelques jours avant la sortie de Blade Runner.

 

Total Recall

 

Total Recall de Paul Verhoeven sorti en 1990 est l’adaptation partielle de la nouvelle Souvenirs à vendre. Alors que la nouvelle se situe exclusivement sur terre, la plus grande partie du film se déroule sur Mars où Douglas Quail devient le sauveur. Si le scénario comporte de grandes différences avec le roman, les thèmes de l’effacement de la mémoire et de l’implantation de faux souvenirs sont conservés.

 

The Truman Show

 

Le film de Peter Weir de 1998 The Truman Show est largement inspiré du roman Le temps désarticulé.

Pour Ragle, le héros du livre qui vit dans une petite bourgade américaine : ‘notre réalité est criblée de fuites. Une goutte par ici, deux ou trois gouttes par là. Une tâche d’humidité qui se forme au plafond. Mais pourquoi? Qu’est-ce que cela veut dire

À la différence du roman, le film plonge le héros joué par Jim Carrey dans l’univers de la télé-réalité. Il se rend lui aussi peu à peu compte que le monde dans lequel il vit est factice. 

Minority Report

 

Inspiré de la nouvelle éponyme Minority Report de Philip K. Dick, Minority Report est l’un des chef d’oeuvre de Steven Spielberg. Si le scénario prend beaucoup de libertés par rapport au roman, le thème principal reste la question du libre arbitre face au déterminisme. Peut-on changer l’avenir ou est-il programmé? Les crimes peuvent être prédits à l’aide de trois humains précogs au cœur du siège de Précrim. Mais le crime existerait-il si l’on ne tentait pas de l’empêcher?

L’écrivain ne donnant pas beaucoup de description sur le monde du futur, Spielberg invita quinze experts du Global Business Network à faire un brainstorming sur ce à quoi ressemblera le monde en 2054. Ils devanceront certaines technologies apparues ultérieurement comme les interfaces tactiles ou les écrans publicitaires intelligents.  

Séries

Les romans de Dick ont également donné  naissance à des séries.

 

Parmi elles, Le Maître du Haut Château produite par Ridley Scottadaptation du roman éponyme Le maître du haut château. Philip K. Dick imagine un monde où l’Allemagne et le Japon auraient remporté la Seconde Guerre Mondiale. L’histoire suit une demi-douzaine de personnages une quinzaine d’années après.

 

Electric Dreams : the world of Philip k. Dick, nouvelle série de Bryan Cranston, est diffusee depuis le 17 septembre 2017 sur Channel 4 au Royaume-Uni. Elle est constituée d’une dizaine d’épisodes qui sont des adaptations de nouvelles de l’écrivain.

L’adjectif dickien est utilisé pour nommer les oeuvres influencées par Philip K. Dick. Parmi les films dickiens nous pouvons également citer Dark City, Matrix, Existenz, L’Armée des 12 singes, Bienvenue à Gattaca, Inception, Ouvre les yeux… Le cinéma Dickien a encore de beaux jours devant lui…