Le mois de février est le plus court de l’année. En effet, il ne contient que 28 jours (voire 29 pour les années bissextiles) au contraire des 30 ou 31 habituels. Mais pour quelle raison ?

Calendrier romain : seulement 8 mois !

Au départ, le calendrier romain (plus précisément romuléen celui attribué à Romulus, le cofondateur de Rome) était composé de 10 mois de 30 ou 31 jours. Il commençait à l’équivalent de notre mois de mars, à l’équinoxe du printemps, et se terminait en décembre. Le mois débutait par les calendes, soit le jour de la nouvelle lune. Vous comprenez désormais pourquoi septembre correspond au nombre 7, octobre au nombre 8… alors que ce sont nos neuvième et 10ème mois. Avec ce calendrier tout allait bien mis à part qu’au final, l’année durait seulement 304 jours rassemblés en 28 semaines de 8 jours. Les journées correspondant au temps de l’hiver n’étaient tout simplement pas comptés !

28 jours en février pour cause… de superstition!

Numa Pompilius, le deuxième roi de Rome (vers 715-673 av. J.-C.) décida qu’il était temps de faire une réforme et créa le calendrier pompilien. Il voulait que son calendrier couvre les 12 cycles de la Lune. 50 jours furent rajoutés au calendrier précédent car la durée d’une année lunaire a été évaluée à 239 jours et demi répartie en 12 mois de 29 et 30 jours.

Remarquons que si on considère l’année solaire, la Terre tourne autour de notre étoile en 365 jours, 5 heures, 48 minutes et 46 secondes. Et par superstition, le roi Numa Pompilius enleva un jour de tous les mois pairs qu’il considérait comme néfastes. Ces 6 jours enlevés plus les 50 jours rajoutés formèrent deux nouveaux mois. Mais si vous avez bien suivi, vous devez remarquer que nous nous retrouvons alors à 354 jours ! Encore un nombre pair ! Il fallait donc rajouter un jour pour arriver au nombre impair 355. Ce jour fut donné au mois de janvier. Mais ils ont dû omettre le fait que ces 355 jours étaient en décalage avec le cycle de la Lune !

Les 354 (ou 355) jours de l’année, furent donc répartis sur douze mois, avec la création de ceux de janvier et février, placés après décembre. À l’exception de février, les mois ne comptaient alors que des nombres impairs de jours car les nombres pairs étaient considérés comme néfastes.

Vous me direz février a 28 jours, 28 est un nombre pair ! Eh bien oui mais puisque les romains l’avait dédié à la purification spirituelle, ils l’ont laissé. Récapitulons :

  • mars : 31 jours
  • avril : 29 jours
  • mais : 31 jours
  • juin : 29 jours
  • juillet : 31 jours
  • août : 29 jours
  • septembre : 29 jours
  • octobre : 31 jours
  • novembre : 29 jours
  • décembre : 29 jours
  • janvier : 29 jours
  • février : 28 jours

Calendrier décalé avec les saisons

Ce calendrier était malheureusement trop court d’environ une dizaine de jours par rapport aux 365 jours de l’année solaire. Chaque année, le calendrier superstitieux de Numa était complètement décalé avec les saisons ! La solution des romains fut de rallonger artificiellement l’année : tous les deux ans ils ajoutaient un mois intercalaire appelé  Intercalavi, ou Mercëdonius de 27 ou 28 jours entre le 23 et le 24 février… Le reste du mois de février disparaissant… L’intercalation équivalait en réalité à 22 ou 23 jours additionnels. De cette façon, le nombre de jours de chaque année s’arrondissait à 366,25, ce qui était encore trop…

Au bout de quatre ans, ils se retrouvèrent avec encore 4 jours de trop… Ce système aurait pu marcher, tous les 19 ans, le Soleil et la Lune s’alignent, ce qui permet d’avoir les saisons dans l’ordre.

Intercaler ces jours supplémentaires était le devoir des pontifes, un conseil qui aidait le chef des magistrats dans ses fonctions sacrificielles. Les causes de leurs décisions étaient gardées secrètes. Cependant, pour des raisons de négligence, d’ignorance voire de corruption, les intercalations étaient irrégulières ce qui a occasionné le chaos saisonnier !

Résultat en l’an 46 avant JC, leur calendrier était en retard de trois mois en comparaison des saisons… C’est là que Jules César intervient…

Si vous avez aimé cet article, découvrez la suite de l’histoire.

 

Source 

Calendrier romain