L’intelligence artificielle dans l’espace est-elle uniquement de la science-fiction ? Figurez-vous que depuis peu la réalité a rejoint la fiction. Après le robot CIMON en 2018, son grand-frère CIMON-2 est parti rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS) le 5 décembre 2019 à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, l’entreprise spatiale d’Elon Musk.

Premier robot doté d’une intelligence artificielle dans l’espace

Mais avant cela, un premier prototype s’est envolé le 29 juin 2018 à bord de la capsule Dragon de SpaceX pour un voyage de deux jours vers l’ISS. CIMON (Crew Interactive MObile CompanioN – Système d’aide aux astronautes) a été développé et construit par Airbus. Ce robot est doté d’une intelligence artificielle basée sur la technologie Watson d’IBM.

Le droïde se présente sous la forme de ballon de 5 kg.  Sa structure en plastique et en métal a été créée grâce à l’impression 3D. Un système de tubes muni d’hélices lui permet de se déplacer en micro-gravité dans la Station Spatiale Internationale en aspirant de l’air et en le soufflant stratégiquement. Des capteurs à ultrasons mesurent les distances pour reconnaître les collisions potentielles. Sans oublier que CIMON est capable de voir, d’entendre, de comprendre et de parler !

Le robot sphérique possède un écran qui présente un visage simple et convivial, un peu comme un dessin animé. Cet écran peut également afficher les informations nécessaires aux astronautes pour les expériences et les réparations.

L’astronaute allemand Alexander Geist était chargé de le tester dans le cadre de la mission Horizons de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). CIMON a été conçu pour le reconnaître grâce à des photos et à des samples de la voix de l’astronaute.

Rencontre entre un astronaute et une intelligence artificielle

 

robot-intelligence-artificielle-espace

Le 16 novembre 2018, le droïde a effectué des tests avec Alexander Geist pendant 90 minutes dans le laboratoire Columbus de la Station Spatiale Internationale.

Cette expérience comprenait des déplacements et des questions-réponses. CIMON devait donner des instructions à Gerst pour effectuer une expérience avec des cristaux conçue par des étudiants. Il a ensuite joué la chanson préférée de l’astronaute The man-machine du groupe Kraftwerk. Puis, il a filmé Alexander Geist et transmis le visuel sur son écran.

L’objectif principal de cette expérience était en réalité d’étudier l’interaction homme-machine dans l’espace.

Après plusieurs mois à bord de l’ISS, le robot est finalement retourné vers la Terre le 27 août 2019.

Comment fonctionne le robot intelligent CIMON ?

Matthias Biniok, responsable du projet chez IBM a expliqué son fonctionnement :

Quand quelqu’un pose une question à CIMON ou lui parle, Watson convertit tout d’abord ce signal audio en un texte qui peut être compris et interprété par l’intelligence artificielle. IBM Watson est capable de saisir non seulement les contenus dans leur contexte, mais aussi l’intention qui leur est associée. Il est donc à même de fournir une réponse parfaitement adaptée, qui est reconvertie en parole avant d’être
transmise vers l’ISS. Il est ainsi possible d’établir un dialogue oral, dynamique et naturel.

CIMON ne traite pas les commandes lui-même, mais utilise la technologie Watson AI à partir du cloud d’IBM. Une réponse personnalisée à la requête d’un astronaute est créée, et cette réponse est ensuite convertie en parole et retransmise à l’ISS. Par ailleurs, CIMON est connecté au réseau Wi-Fi de l’ISS qui transmet les données via des connexions satellite au sol.

Il a été envoyé dans l’ISS afin d’explorer comment les robots, en particulier ceux dotés d’une intelligence émotionnelle, peuvent interagir socialement avec les humains. Selon les représentants d’Airbus, les interactions sociales entre les humains et les robots seront particulièrement importantes pour les missions spatiales à long terme.

 

CIMON-2, un partenaire conversationnel empathique

CIMON-2 est une version mise à jour de CIMON. Quelles améliorations ont été apportées par rapport au premier prototype ?

Tout d’abord, il a été mis à jour avec le “Watson Tone Analyzer” d’IBM Cloud, qui lui apporte la capacité d’évaluer et de réagir aux émotions des astronautes.

Les représentants d’IBM ont précisé dans un communiqué :

Avec cette mise à jour, CIMON est passé d’un assistant scientifique à un partenaire conversationnel empathique. Plus précisément, CIMON 2 possède des microphones plus sensibles et un sens avancé de l’orientation. Ces capacités d’intelligence artificielle et la stabilité des applications logicielles complexes ont également été considérablement améliorées dans le nouveau CIMON 2.

Till Eisenberg, chef de projet CIMON chez Airbus a expliqué que CIMON-2 devrait rester sur l’ISS et soutenir l’équipage pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans.

De Captain Future à 2001, l’Odyssée de l’espace

Le nom de CIMON rappelle le professeur Simon Wright de la série d’animation dee science-fiction Captain Future. Si ce nom ne vous dit rien, vous avez peut-être vu lorsque vos étiez enfant son adaptation en français : le dessin animé Capitaine Flam !

Les ingénieurs qui ont construit CIMON se sont en effet inspirés du personnage du professeur Simon Wright. Dans cette série, le cerveau du professeur Simon est transplanté dans un robot volant nommé « professeur Simon ». Maintenu en vie in vitro, il peut conseiller et assister le héros Captain Future ou Capitaine Flam. Cette idée de cerveau volant ressemble effectivement fortement au robot intelligent CIMON…

professeur Simon Wright Capitaine Flam

professeur Simon Wright Capitaine Flam

Mais CIMON peut également nous faire également penser à un autre personnage de science-fiction.

En effet, ce robot intelligent est non seulement capable de détecter les émotions de l’astronaute, mais fait aussi preuve de sensibilité. En 2018, il a reproché à l’astronaute allemand d’être méchant, car il ne l’avait pas suffisamment laissé profiter d’une musique. Ce qui n’est pas sans nous rappeler la sensibilité de l’ordinateur HAL 9000 dans 2001 l’Odyssée de l’espace.

Espérons que les conséquences de l’intelligence artificielle dans l’espace ne soient pas aussi dramatiques que dans le roman de Arthur C. Clarke dans un avenir proche ou lointain !

 

Aller plus loin

Cet article vous aura peut-être donné quelques idées :

Revoir Capitaine Flam

serie-d-animation-capitaine-flam

Relire 2001 et l’ensemble des Odyssées de l’espace de Bradbury

2001-3001-les-odyssees-de-l-espace

Revoir le film 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrik

2001 l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick

Soutenez la fille dans la lune sur Tipeee

SOURCES

https://www.space.com/cimon-2-artificial-intelligence-robot-space-station.html

https://www.airbus.com/newsroom/press-releases/en/2019/08/cimon-is-back-on-earth-after-14-months-on-the-iss.html

https://www.faulhaber.com/fr/marches/aeronautique-aerospatiale/cimon-assistant-de-vol/

https://www.airbus.com/newsroom/press-releases/fr/2018/02/hello–i-am-cimon-.html