Perseverance est un rover de la Nasa qui a atterri sur Mars le 18 février 2021 dans le cadre de la mission Mars 2020. Le rover recherchera la vie passée sur Mars et collectera des échantillons de sol et de roches pour un retour futur sur Terre. Ce retour des échantillons de Perseverance sur notre planète nécessitera au moins deux missions actuellement planifiées par la NASA et l’Agence spatiale européenne. Revenons sur ce rover et sur sa mission.

Rover Mars 2020 Perseverance

Le rover Mars 2020 Perseverance doit aider les scientifiques à répondre à la prochaine question logique de l’exploration de Mars : y a-t-il eu une vie sur la planète rouge ?

Après un voyage de 471 millions de kilomètres, le rover Mars 2020 Perseverance de la NASA est arrivé sur sa nouvelle maison planétaire. Il a traversé l’atmosphère de Mars à environ 19 500 km/h avant de se poser doucement à la surface environ sept minutes plus tard.

Construit et géré par JPL pour la NASA, Perseverance rejoint Curiosity, autre rover de la NASA actuellement au travail sur Mars, avec plusieurs orbiteurs dans le ciel au-dessus.

Recherche de signes d’une ancienne vie

Alors que la surface de Mars est aujourd’hui un désert gelé, les scientifiques ont appris des missions précédentes de la NASA que la planète rouge abritait autrefois de l’eau et des environnements plus chauds à la surface qui auraient pu soutenir la vie microbienne.

« Nous voulons que Persévérance nous aide à répondre à la prochaine question logique : y a-t-il réellement des signes de vie microbienne passée sur Mars ? » a déclaré Katie Stack Morgan, scientifique adjointe du projet au JPL. « Cet objectif exigeant signifie l’envoi du robot scientifique le plus sophistiqué à ce jour sur Mars. »

Atterrissage dans un endroit stratégique pour détecter des traces de microbienne

rover-mars-site-atterrissage

Un terrain intéressant pour les scientifiques peut être difficile à atteindre. Grâce aux nouvelles technologies qui permettent à Perseverance de cibler son site d’atterrissage plus précisément et d’éviter les risques, le vaisseau spatial a atterri dans le cratère Jezero, un bassin de 45 kilomètres de large qui a des falaises abruptes, des dunes de sable et des champs de rochers.

Il y a plus de 3,5 milliards d’années, l’eau s’y était engouffrée pour former un système de lacs et le delta d’une rivière. L’équipe scientifique de Perseverance pense que cet ancien delta fluvial et les dépôts lacustres auraient pu collecter et préserver des molécules organiques et d’autres signes potentiels de vie microbienne.

Les orbiteurs de Mars ont collecté des images et des données du cratère Jezero à environ 322 kilomètres au-dessus, mais trouver des signes de vie ancienne à la surface nécessite une inspection beaucoup plus approfondie. Cela nécessite un rover comme Perseverance.

Comprendre les conditions climatiques passées de Mars et lire l’histoire géologique incrustée dans ses roches donnera aux scientifiques une idée plus riche de ce qu’était la planète dans son passé lointain. L’étude de la géologie et du climat de la planète rouge pourrait également nous donner une idée des raisons pour lesquelles la Terre et Mars (malgré certaines similitudes au début) ont des destins si différents.

Technologies et instruments scientifiques de pointe

rover-perseverance-instruments

Perseverance dispose d’instruments scientifiques de pointe. Deux d’entre eux joueront un rôle particulièrement important dans la recherche de signes potentiels de la vie passée :

  • SHERLOC (Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics & Chemicals) qui permet de détecter la matière organique et les minéraux ;
  • PIXL (Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry) qui cartographie la composition chimique des roches et des sédiments. Les instruments permettront aux scientifiques d’analyser ces caractéristiques ensemble à un niveau de détail plus élevé que tout autre rover martien n’a atteint auparavant.

Perseverance utilisera également certains instruments pour collecter des données scientifiques à distance.

  • Les caméras de Mastcam-Z peuvent zoomer sur des textures de roche d’aussi loin qu’un terrain de football.
  • SuperCam construit en partie à Toulouse doit déterminer la composition chimique des roches grâce à un laser et à des spectromètres. Le Laser peut tirer jusqu’à 7 mètres de distances, les propriétés de la lumière émises à cet endroit lors du refroidissement du plasma est ensuite analysé par spectrométrie. Enfin, SuperCam comporte également un micro destiné à capter le “tac” que fera le tir de laser en frappant la roche, permettant de donner des information sur la dureté de celle-ci.
  • RIMFAX (Radar Imager for Mars ‘Subsurface Experiment) utilisera des ondes radar pour sonder les caractéristiques géologiques souterraines.

Perseverance aura également une plus grande autonomie en surface que tout autre rover, y compris une intelligence de conduite autonome qui lui permettra de parcourir plus de terrain en une journée avec moins d’instructions d’ingénieurs sur Terre. Cette capacité de traversée rapide rendra l’exploration de la Lune, de Mars et d’autres corps célestes plus efficace pour d’autres véhicules.

En outre, Perseverance réalise une expérience technologique appelée MOXIE (Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment) qui produira de l’oxygène à partir de l’atmosphère de dioxyde de carbone de Mars. Elle démontrera une façon dont les futurs explorateurs pourraient produire de l’oxygène pour le propulseur de fusée ainsi que pour respirer.

Deux autres instruments aideront les ingénieurs à concevoir des systèmes pour que les futurs explorateurs humains puissent atterrir et survivre sur Mars :

  • le package MEDLI2 (Mars Entry, Descent, and Landing Instrumentation 2) est une version de nouvelle génération de ce qui a volé sur la mission Mars Science Laboratory qui a livré le rover Curiosity ;
  • la suite d’instruments MEDA (Mars Environmental Dynamics Analyzer) fournit des informations sur le temps, le climat, le rayonnement ultraviolet de surface et la poussière. 
ingenuity mars rover

Vue d’artiste – Credits: NASA/JPL-Caltech.

Perseverance a également emporté avec lui l’hélicoptère Ingenuity. Expérience technologique distincte de la mission scientifique du rover, Ingenuity tentera le premier vol d’avion motorisé et contrôlé au-dessus d’une planète autre que la Terre. Sa mission est de réaliser un ou plusieurs vols dans un laps de temps de 30 jours martiens, soit 31 jours terrestres. Si l’hélicoptère réussit, les données pourraient aider les futures explorations de la planète rouge en ajoutant une nouvelle dimension aérienne.

Première étape d’un voyage aller-retour vers Mars

Perseverance est le premier rover à pouvoir conditionner des échantillons prometteurs sur Mars pour un retour sur Terre par une future mission. Plutôt que de pulvériser la roche comme le fait la perceuse du rover Curiosity de la NASA, la perceuse de Perseverance coupera des carottes de roche intactes qui ont à peu près la taille d’un morceau de craie et les placera dans des tubes d’échantillons qu’elle stockera.

Le rover pourrait aussi potentiellement livrer les échantillons à un atterrisseur qui fait partie de la campagne de retour d’échantillons prévue sur Mars par la NASA et l’ESA. Une fois que les échantillons seront sur Terre, les scientifiques pourront les examiner avec des instruments trop grands et trop complexes pour être envoyés sur Mars, fournissant beaucoup plus d’informations à leur sujet que même le rover le plus sophistiqué.

Depuis Mars

La mission Mars 2020 Perseverance transporte plus de caméras que n’importe quelle mission interplanétaire de l’histoire, avec 19 caméras sur le rover lui-même et quatre sur d’autres parties du vaisseau spatial impliquées dans l’entrée, la descente et l’atterrissage. Comme pour les précédentes missions sur Mars, les images brutes et traitées seront disponibles sur le site Web de la mission.

Le public pourra découvrir en haute définition ce que c’est que d’atterrir sur Mars et entendre les sons de l’atterrissage pour la première fois avec un microphone standard fixé sur le côté du rover. Un autre microphone sur SuperCam aidera les scientifiques à comprendre la propriété des roches examinées par l’instrument et pourra également écouter le vent.

Si vous faites partie des 10,9 millions de personnes qui se sont inscrites pour envoyer votre nom sur Mars, votre nom est inscrit sur l’une des trois puces de silicium intégrées sur une plaque sur le rover qui porte les mots « explore as one » (explorer comme un seul) en code Morse.

perseverance-plaque-commemorative-COVID-19

plaque pour les aide-soignants

La NASA a également décidé d’installer une plaque spéciale pour honorer le dévouement et le travail acharné des soignants du monde entier qui luttent contre le COVID-19. L’équipe espère inspirer le monde entier, et les futurs explorateurs, à forger de nouvelles voies et à faire des découvertes sur lesquelles la prochaine génération pourra s’appuyer.

 

sources

Planetary

Sci Tech Daily