J’ai l’habitude de poster régulièrement sur mon compte Instagram des photos d’aurores polaires. Nous avons tous vu les superbes images de ce phénomène. Mais savez-vous ce qu’est réellement une aurore boréale ou australe ? C’est ce que nous allons voir ici. 

Qu’est-ce qu’une aurore polaire ?

Si vous avez déjà été en voyage près du pôle Nord ou du pôle Sud, vous avez peut-être vu de beaux jeux de lumière dans le ciel. Ces lumières sont appelées aurores. Dans l’hémisphère Nord, elles s’appellent les aurores boréales et dans l’hémisphère Sud, les aurores australes.

Même si les aurores sont plus visibles la nuit, elles sont en réalité causées par le soleil. En dehors de la chaleur et de la lumière, l’étoile du système solaire nous envoie d’autres énergies ainsi que de petites particules.

aurore polaire

comment se forme une aurore polaire ? crédits : NASA

Au centre du soleil, la température est de 15 millions de degrés Celsius. À mesure que la température à sa surface monte et descend, le soleil bouillonne. L’étoile projette en quasi permanence des particules de plasma, connues sous le nom de vent solaire, dans l’espace. Ces vents solaires mettent environ 40 heures pour atteindre la Terre. Le soleil éjecte en direction de la terre en quasi permanence ce “vents solaires” qui sont à l’origine des aurores polaires. 

Le champ magnétique autour de la Terre (la magnétosphère) nous protège de la majorité de l’énergie et des particules. D’autant plus que le Soleil n’envoie pas toujours la même quantité d’énergie.

Au cours d’une sorte de tempête solaire appelée éjection de masse coronale, le Soleil fait éclater une énorme bulle de gaz qui peut traverser l’espace à grande vitesse. Ces nuages de matière ne mettent que 18 heures pour nous atteindre.

Sous l’effet de l’arrivée de cette matière expulsée par le Soleil, la magnétosphère se déforme. Imaginez une grosse bulle de savon exposée en plein vent. Du côté opposé au Soleil, la magnétosphère se retrouve étirée comme un élastique. L’élastique relâché, des particules sont projetées à grande vitesse en direction de la Terre suivant les lignes de champ magnétique qui convergent vers les pôles terrestres.

Entre 80 et 1.000 kilomètres au-dessus de nos têtes (dans la ionosphère), les particules interagissent avec les gaz de notre atmosphère (hydrogène, oxygène, azote…), ce qui donne lieu à de magnifiques spectacles de lumière dans le ciel. Lorsque les particules rentrent en collision avec les atomes d’oxygène, ceux-ci dégagent une lumière verte et rouge. Pour les atomes d’azote,ce sera une lumière bleue et violette.

Les autres planètes ont-elles des aurores?

Les aurores n’apparaissent pas uniquement sur la Terre. Si une planète a une atmosphère et un champ magnétique, elle a probablement des aurores. Les géantes gazeuses de notre système solaire (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) ont chacune d’épaisses atmosphères et de forts champs magnétiques. Chacune a des aurores, bien que ces aurores soient un peu différentes de la Terre, étant donné qu’elles sont formées dans des conditions différentes.

Vénus a une aurore générée par son champ magnétique étiré. Mars connaît des aurores locales en raison des champs magnétiques dans la croûte. Le vaisseau spatial MAVEN de la NASA a également trouvé des aurores dans l’hémisphère nord générées par des particules énergétiques frappant l’atmosphère martienne.

Où voir une aurore boréale ou australe ?

Revenons sur notre planète. Où peut-on voir une aurore polaire ? Les meilleurs endroits sont l’Alaska et le nord du Canada, mais visiter ces vastes étendues ouvertes n’est pas toujours facile.

La Norvège, la Suède et la Finlande offrent également d’excellents points de vue. Pendant les périodes d’éruptions solaires particulièrement actives, les lumières peuvent être vues jusqu’en de l’Écosse et même au nord de l’Angleterre. En de rares occasions, les lumières sont vues plus au Sud.

A quelle période peut-on voir les aurores polaires ?


Les aurores boréales se produisent très régulièrement. Mais si l’été peut être un bon moment pour profiter de les voir pendant les vacances, le meilleur moment pour voir les aurores se situe plutôt entre l’hiver et le printemps.

Si vous prévoyez un voyage d’observation, assurez-vous donc de ne pas le planifier au plein milieu de la saison chaude. Vous avez besoin d’obscurité pour voir les aurores boréales, et les régions de la zone aurorale ont peu de périodes d’obscurité pendant les mois d’été. Vous avez également besoin d’un ciel dégagé pour vos observations. L’hiver et le printemps sont généralement moins nuageux que l’automne autour de la zone aurorale nord., Un voyage d’observation serait donc idéal entre décembre et avril.

Sachez que la NASA et la National Oceanic and Atmospheric Administration, surveillent l’activité solaire et émettent des alertes afin de nous prévenir des moments où le spectacle sera particulièrement impressionnant.

 

Sources

Space Place NASA

NASA

Science et avenir

Aurora borealis