Au-delà du superbe spectacle des étoiles scintillantes, beaucoup de vues effrayantes prennent place dans l’obscurité. Saviez-vous que des araignées, des citrouilles et autres fantômes jonchent le ciel ? Notre imagination peut nous amener à voir toutes sortes de formes angoissantes. Pour cette fin octobre, je vous ai préparé une petite sélection de quinze images de notre univers aux airs d’Halloween

Soleil citrouille

soleil-citrouille

Crédits : NASA / GSFC / SDO

Le 8 octobre 2014, les régions actives du soleil lui ont donné l’apparence d’une citrouille d’Halloween et le Solar Dynamics Observatory n’a pas manqué de l’immortaliser. Les régions actives semblent plus lumineuses car ce sont des zones qui émettent plus de lumière et d’énergie.

Cette image a été obtenue en associant la capture de deux longueurs d’onde d’ultraviolet de 171 et 193 angströms, colorisées en or et en jaune, aux airs d’Halloween. 

Nébuleuse Frankenstein

NGC 2467

Credits : ESO

Cette image de poussière, de gaz et de jeunes étoiles brillantes liées gravitationnellement nous apparaît sous la forme d’un crâne, personnellement j’y vois même le visage de Frankenstein. Elle est mieux connue sous le nom de nébuleuse du crâne et des os croisés en raison de son apparence effrayante. NGC 2467 est une région active de formation d’étoiles qui se situe dans la constellation australe de la poupe. Cette image a été capturée avec l’instrument FORS sur le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO

Nébuleuse de la veuve noire

nébuleuse de la veuve noire

Image credit: NASA/JPL-Caltech/Univ. of Wisc.

Sur l’image infrarouge du télescope spatial Spitzer de la NASA, cette formation effrayante dans la petite constellation du Cirque peut ressembler à une araignée, mais c’est en fait une nébuleuse. Surnommé la Nébuleuse de la Veuve Noire, le nuage de gaz moléculaire regorge d’amas de jeunes étoiles massives. Le rayonnement des étoiles souffle le gaz environnant dans deux bulles opposées, formant le corps bulbeux et les pattes de l’araignée cosmique. Les bébés étoiles peuvent être vues comme des taches jaunes où les deux bulles se chevauchent.

L’astéroïde d’Halloween

Le 30 octobre 2015, l’astéroïde 2015 TB145 qui ressemble à s’y méprendre à une tête de mort a frôlé la Terre à quelque 486 000 km de nous (soit un peu plus que la distance Terre-Lune), ce qui lui a valu le surnom d’astéroïde d’Halloween. Il est revenu le 11 novembre 2018, mais à une distance beaucoup plus éloignée de 38 millions de km de la Terre.

asteroide-halloween-tete-mort

J’ai fait toute une vidéo sur ce sujet. Je vous propose de la regarder.

 

5 L’oeil de Sauron

NASA, ESA, P. Kalas, J. Graham, E. Chiang, E. Kite (University of California, Berkeley), M. Clampin (NASA Goddard Space Flight Center), M. Fitzgerald (Lawrence Livermore National Laboratory), and K. Stapelfeldt and J. Krist (NASA Jet Propulsion Laboratory

etoile-fomalhaut

IMAGE COURTESY P. KALAS, U.C. BERKELEY/ESA/NASA

L’Eyeil était bordé de feu, mais était lui-même vitré, jaune comme celui d’un chat, vigilant et attentif, et la fente noire de sa pupille s’ouvrait sur une fosse, une fenêtre sur le néant.

Dans la trilogie du Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien, le personnage titre malveillant Sauron est une force maléfique représentée par un seul œil de feu. L’anneau de poussière autour de l’étoile brillante Fomalhaut ressemble étrangement au Grand Eyeil de Sauron sur cette image prise par le télescope spatial Hubble.

Nébuleuse de la Tête de Sorcière

nébuleuse de la tête de sorcière

Crédit d’image : NASA/STScI Digitized Sky Survey/Noel Carboni

Cet objet dans la constellation de l’Éridan connu sous le nom de Nébuleuse de la Tête de Sorcière (ou officiellement NGC 1909 (IC 2118)) montre clairement le profil d’une effrayante sorcière au menton pointu tout droit sortie d’un conte pour enfants. Elle semble même crier peut-être pour nous jeter un sort.

Cette nébuleuse par réflexion brille principalement en réfléchissant la lumière de son étoile voisine, Rigel. La couleur de cette nébuleuse très bleue est due non seulement à la couleur bleue de son étoile, mais aussi au fait que les grains de poussière réfléchissent la lumière bleue plus efficacement que la rouge. C’est un processus physique similaire qui fait apparaître le ciel diurne de la Terre en bleu. 

Main fantomatique

Credits : NASA/CXC/SAO/P.Slane, et al.

Au centre de cette main fantomatique se cache en réalité le pulsar PSR B1509-58. C’est un vestige de 19 kilomètres d’une étoile beaucoup plus grosse qui a explosé et laissé derrière elle une étoile à neutrons en rotation rapide.

“Le pulsar est une étoile à neutrons en rotation rapide qui crache de l’énergie dans l’espace qui l’entoure pour créer des structures complexes et intrigantes, dont une qui ressemble à une grande main cosmique”, explique la NASA. 

L’image est un composite réalisé à partir d’observations de l’observatoire à rayons X Chandra et du réseau de télescopes spectroscopiques nucléaires (NuSTAR) de la NASA, montrant la nébuleuse “Main de Dieu” bien nommée située à 17 000 années-lumière. Les données de Chandra sont en rouge et vert et les observations NuSTAR les plus récentes sont en bleu, révélant une source de rayons X à haute énergie près du “poignet” de la main.

Étoile noire près de Saturne

NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

L’Etoile Noire, la station de combat de l’empire dans Star Wars se trouve dans le système solaire. En effet, Mimas, l’un des satellites de Saturne, y ressemble fortement grâce à un large cratère appelé Herschel en hommage à William Hershel, l’astronome qui a découvert cette petite lune. Ce cratère a probablement été creusé par un énorme impact d’astéroïde. Cette photo de Mimas a été prise par la sonde Cassini de la NASA lors d’un survol rapproché de la lune.

Une figure fantomatique

NGC-1999

Credit : NASA/Hubble Heritage Team/STScI

Ici, une silhouette sombre semble émerger du brouillard. Cette nébuleuse de gaz et de poussière appelée NGC 1999 tire sa couleur bleuâtre de la lumière réfléchie des étoiles. En haut à gauche, vous pouvez apercevoir la jeune étoile brillante appelée V380 Orionis illuminer la nébuleuse. L’étrange forme humaine sombre et menaçante est en fait un nuage froid de gaz et de poussière si dense qu’il bloque toute la lumière derrière lui.

Regard fantomatique des galaxies

AM 2026-424

Credits : NASA, ESA, and J. Dalcanton, B.F. Williams, and M. Durbin (University of Washington)

Ce visage aux yeux brillants pourrait être tout droit sorti d’un film d’horreur. Cette vue du télescope spatial Hubble représente en réalité deux galaxies en collision. Ces deux galaxies finiront par fusionner, mais seulement dans 1 ou 2 milliards d’années.

Chaque œil que nous devinons est le noyau brillant d’une galaxie. Le contour du visage, le nez et la bouche sont formés par de jeunes étoiles bleues. Ce système galactique s’appelle Arp-Madore 2026-424 et est situé à 704 millions d’années-lumière.

Galaxies de la “Grande Citrouille”

grande-citrouille-nasa

Voici à nouveau deux galaxies (NGC 2292 et NGC 2293) dans la constellation du Grand Chien en train d’entrer en collision sur cette image d’octobre 2020 capturée par le télescope spatial Hubble. Elles fusionneront bientôt totalement. Cette image photographiée par Hubble est moins effrayante que la précédente et ressemble davantage à une grande citrouille. 

Nébuleuse de la Rosette

rosette-nebula-skull

Crédits : Curtis Morgan

Voici à nouveau une effrayante de crâne. La gigantesque et impressionnante nébuleuse de la Rosette a un diamètre de 600 billions de kilomètres (environ 130 années-lumière) et est située à 4700 années-lumière de la Terre. Ce cliché spectaculaire est ici photographié par l’astronome amateur Curtis Morgan.

Nébuleuse fantôme

ghost-nebula

Credit : Bogdan Jarzyna

Des apparitions fantomatiques semblent surgir de ce champ interstellaire d’étoiles et de poussière dans la constellation de Céphée. Deux silhouettes semblent même lever les bras ! C’est dans la constellation de Céphée que nous pouvons apercevoir cette nébuleuse fantôme, une partie de Vdb141. Le nom officiel Vdb141 désigne le 141e objet du catalogue de nébuleuses obscures établi par Sidney Van den Bergh, un astronome canadien. Elle se compose d’une zone de nébuleuse par réflexion et d’une plus grande zone de nébuleuses obscures qui se distingue faiblement du fond de ciel en arrière-plan.

Visage sur Mars

visages sur mars

Credits : NASA

Vous êtes toujours bien certains qu’il n’existe pas de Martiens ? Ce visage effrayant qui apparaît sur cette photo de la planète rouge pourrait pourtant nous persuader du contraire. Je vais probablement vous décevoir, mais selon la NASA ce visage est simplement un tas de roches. L’image “Face on Mars” a été prise par l’orbiteur Viking 1 de la NASA, le 25 juillet 1976. 

La nébuleuse fantôme

the-ghost-nebula (1)

Image Credit: NASA, ESA, STScI

Terminons cette sélection par la nébuleuse fantôme qui hante la constellation de Cassiopée. L’aspect spectral de cette image de 2018 du télescope spatial Hubble provient d’un voile de gaz et de poussière. Officiellement connue sous le nom d’IC ​​63, cette nébuleuse est située à 550 années-lumière.

Soutenez la fille dans la lune sur Tipeee