spacex falcon heavy liftoff

Vol test de Falcon Heavy

Après plus de 4 ans de retard, la Falcon Heavy développée par la société SpaceX d’Elon Musk a effectué son premier vol inaugural  le 6 février 2018 à 21h45 (heure de Paris). Lancé depuis le pas de tir 39AC de Cap Canaveral, le même d’où furent durent lancées les missions Apollo, il s’agit désormais du lanceur le plus puissant du monde.

 

« Apparemment, il y a une voiture en orbite autour de la Terre » Elon Musk

Elon Musk, qui n’est jamais à court d’idées originales y a installé à son bord une Tesla Roadster rouge décapotable. Il avait même plaisanté qu’elle jouerait la chanson Space Oddity de David Bowie « la charge utile de la fusée sera ma Testla roadster rouge décapotable qui jouera Space Oddity. Destination : l’orbite de Mars. Nous allons être dans l’espace pendant un milliard d’années, si on explose pas pendant le décollage » Il s’est avéré que ce n’était pas une blague… Il s’agit même de sa voiture personnelle au volant de laquelle est installé un mannequin en scaphandre baptisé Starman en référence au célèbre morceau de David Bowie.

 

Grâce à trois caméras, plus d’un million de personnes ont ainsi pu assister en direct aux magnifiques images du voyage de la Tesla d’Elon Musk avec la terre en arrière-plan au son de Life On Mars? de David Bowie. Pendant ce temps Starman écoutait Space Oddity diffusé en boucle sur son autoradio : « I’m sorry. I love David Bowie. But the same song again and again during hours, you know… « . Autre référence, le message Don’t Panic sur le tableau de bord de la voiture électrique fait allusion au roman de science-fiction H2G2, I : Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams.

 

Voir aussi L’histoire de Space Oddity de David Bowie

50% de chance de réussite

 

spacex falcon heavy flight plan

Plan de vol de démonstration du Falcon Heavy. © SpaceX

Si le vol a réussi, ce n’était pas gagné d’avance pour Elon Musk qui estimait qu’il y avait 50% de chance qu’il échoue. « J’avais cette image d’une explosion géante sur le pas de tir (…) Heureusement cela ne s’est pas produit » Seuls des essais statistiques au sol avaient déjà été effectués.

Après leur séparation du reste de la fusée, deux propulseurs d’appoint sont bien revenus se poser sur leur plate-forme respective à Cap Canaveral 8 minutes et 20 secondes après leur décollage. Seule ombre au tableau de ce test, l’étage central a raté la barge ‘Of course, I Still Love You’ placée sur l’océan Atlantique à une centaine de mètres près et a « apparemment pénétré dans l’eau à une vitesse de 480 km/h » selon le milliardaire. Deux moteurs ne s’étant pas rallumés, la décélération n’a donc pas été suffisante. Mais Elon Musk a ensuite confié que ce n’était pas une perte réelle étant donné qu’aucun des trois boosters ne devait être réutilisé.

 

spacex falcon heavy side cores landing

Retour deux étages latéraux du Falcon Heavy © SpaceX

Caractéristiques techniques de Falcon Heavy

Le lanceur Falcon Heavy est haut de 70 mètres, large de 11,6 mètres avec une masse au lancement de 1 421 tonnes. L’étage principal est composé de trois premiers étages de Falcon 9, la fameuse fusée réutilisable de SpaceX. Ils sont censés retourner sur terre après leur travail accompli afin que SpaceX puisse les récupérer. Les deux étages servant de propulseurs d’appoint ou booster ont déjà servi lors de précédents lancements. L’étage central a été renforcé pour pouvoir résister à la puissance des deux autres. Chacun disposant de 9 moteurs, cela fait donc 27 au total.

Un deuxième étage est ensuite placé suivi d’une coiffe (cône en composite haut de 3,4 mètres pour la charge utile) de laquelle est sortie la fameuse décapotable rouge du milliardaire.

La fusée de SpaceX a la capacité de placer une charge utile de 63,8 tonnes en orbite basse ou de 26,7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire. En comparaison, celle du plus gros lanceur actuel, le Delta-IV américain de Boeing et Lockheed Martin  est de 14 tonnes en orbite géostationnaire. Ariane 5, quant-à elle est  encore derrière avec 11 tonnes.

Falcon Heavy : Fusée la plus puissante en activité mais pas de l’histoire

 

Lanceur Saturn V au centre Kennedy en Floride

Lanceur Saturn V au centre Kennedy en Floride – credits : NASA

Si avec ses 27 moteurs-fusée Merlin au décollage, la Falcon Heavy permet une poussée de plus de 2300 tonnes, l’équivalent de 18 Boeing 747, ce n’est pas la fusée la plus puissante de l’histoire. La fusée Saturn V (1967-1973) de la NASA utilisée pour les missions Apollo avait quant-à elle une poussée au décollage de 3.500 tonnes et une capacité de porter une charge utile de 118 tonnes en orbite basse (47 tonnes sur la lune). Toutefois, le tarif n’est pas le même ! Si le coût estimé pour la Falcon Heavy est de 90 millions de dollars, celui de la Saturn V serait de 1,16 billions de dollars !

La navette américaine Space Shuttle abandonnée en 2011 avait également une puissance plus importante avec 3084 tonnes au décollage.

Mais quelle va être l’utilité d’une fusée si puissante ? Le 5 février, Elon Musk a annoncé que les projets de vols habités à destination de Mars et autour de la lune sont prévus avec la BFR (le Big Falcon Rocket) et non plus le Falcon Heavy. Cette puissance ne correspond pas aux besoins commerciaux d’autant plus que le poids des satellites diminue de plus en plus et que les améliorations apportées au Falcon 9  lui permettent désormais de transporter des satellites plus lourds que prévu. Space X viserait plutôt d’employer cette nouvelle fusée avec l’armée américaine.

 

Que va devenir Starman?

 

 

Starman et sa décapotable ont résisté aux rudes conditions de la ceinture de radiations de Van Allen, la zone de la magnétosphère entourant l’équateur magnétique de la terre. « Troisième allumage réussi. On dépasse l’orbite martienne et on continue vers la ceinture d’astéroïdes. » écrit Elon Musk sur twitter le 7 février à 5h du matin. Ils devraient, à terme, entrer en orbite autour du Soleil. Leur voyage pourrait alors durer un milliard d’années et les amener à plus de 400 millions de kilomètres de la Terre. «  J’adore l’idée d’une voiture dérivant apparemment à l’infini dans l’espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d’années  » a déclaré Elon Musk. Starman rencontrera-t-il des extraterrestres comme l’imagine notre milliardaire ? Si vous voulez suivre son compte twitter c’est par ici : @SpaceX_starman

 

« I am the happiest man out of earth » Starman

 

 

 

Voir aussi   Les projets fous d’Elon Musk 

 

Source

AFP