L’histoire de Space oddity de David Bowie

 

Five, four, three, two, one, lift off

This is Ground control to major tom…

Qui ne connaît pas Space Oddity chanson culte de David Bowie…

 

Acheter sur Amazon
 

L’histoire de l’astronaute Major Tom

Space oddity retrace l’histoire de Major Tom, un jeune astronaute. Le décollage se déroule à la perfection (« you’ve really made the grade ») mais lors de sa sortie dans l’espace il fait face à un problème technique (« your circuit’s dead there’s something wrong »). La liaison avec le centre de contrôle est coupée (can you hear me major tom ?). Condamné à errer sans fin dans le cosmos Major Tom se résoud alors vite à errer dans l’espace seul au bord de sa navette (« I think my spaceship knows which way to go »).

Ce titre est une référence au film ‘2001 : A Space Odyssey’ ( 2001 : l’odyssée de l’espace)  de Stanley Kubrick sorti en 1968.

«En Angleterre, il a toujours été supposé  qu’elle était écrite au sujet de l’atterrissage spatial car les deux sont arrivés à peu prêt en même temps.  Mais en réalité, je l’ai écrite après avoir vu le  film 2001, que j’ai trouvé extraordinaire. J’étais défoncé quand je suis allé le voir, plusieurs fois et ça a vraiment été une révélation pour moi. La chanson en a découlé.»

C’est la première chanson de David Bowie à employer la thématique de l’espace qui sera reprise dans l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et la chanson Life on Mars?

 

Space Oddity et Apollo 11

 

Space oddity sortira en 1969 et accompagnera l’alunissage d’Apollo 11 sur la mer de la tranquillité lors de sa retransmission par la BBC

David Bowie en plaisantera plus tard : «Elle a été choisie par la télévision britannique et utilisée comme bande sonore pour l’atterrissage. Je crois qu’ils n’ont pas du tout écouté les paroles. Ce n’est pas une histoire plaisante pour être juxtaposée à un alunissage. Bien sûr j’étais ravi qu’ils l’aient fait. Manifestement, un ponte de la BBC a dû dire : « Oh, cette chanson sur l’espace, Major Tom machin truc, là, ça fera très bien l’affaire ». « Euh, mais il fait naufrage dans l’espace, Monsieur… » Personne n’a eu le cœur de le dire au producteur.»

Apollo 11 est une mission du programme spatial Apollo lancé en 1961 avec comme objectif de faire atterrir un homme sur la lune. C’est la première mission à poser des hommes sur la lune. Amstrong en posant le pied sur le sol lunaire, lance son message resté célèbre : « That’s one small step for [a] man, one giant leap for mankind » (« c’est un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour l’humanité»). L’équipage est également constitué de Buzz Aldrin, deuxième membre de l’équipage à aller marcher sur la lune et Michael Collins, pilote du module de commande.

 

Ashes To ashes et le Major Tom

En 1980, le titre Ashes to Ashes offre une autre interprétation de l’histoire du Major Tom : « We all know Major Tom’s a junkie » (« Nous savons tous que le Major Tom est un drogué »). Le voyage serait donc le trip d’un drogué. Ground control représenterait alors le fait de garder les pieds sur terre.

 

Space oddity par l’astronaute Chris Hadfield

 

En 2013, après 5 mois passés dans la station spatiale international, le canadien Chris Hadfield célébra son départ en reprenant Space oddity à la guitare avec quelques changement de paroles. La chanson décrit alors la réussite du retour sur terre dans une capsule Soyouz :

« Before too long, I know it’s time to go, our commander comes down back to Earth and knows the time is near»(« D’ici peu, je sais qu’il sera temps de partir, notre commandant redescend sur Terre et sait que l’heure approche»). La vidéo sera publiée sur youtube et visionnée plus de 27 millions de fois.

David Bowie saluera cette reprise : «C’est probablement la version la plus poignante de la chanson jamais créée et il est possible que vous reconnaissiez le nom d’une des personnes impliquées dans sa création.»

Il a en effet été aidé par Emm Gryner, qui a accompagné Bowie sur scène, entre 1999 et 2000. Elle a composé la partie au piano, et l’a mis en relation avec le producteur Joe Corcoran. La voix, le solo de guitare et les bruits ambiants de la station spatiale avaient été enregistrés dans l’espace par Hadfield. Corcoran a alors arrangé les instruments et mixé le tout.

Space oddity sera la première chanson à avoir été clippée dans l’espace. Cette version est présente sur son album de 12 chansons, le premier enregistré dans l’espace ‘Space Sessions: Songs From a Tin Can’.

 

Acheter sur Amazon
 

En cliquant sur les images et liens ci-dessus vous pourrez accéder directement à l’article souhaité sur Amazon (liens affiliés). Vous pouvez également choisir de faire vos achats dans votre magasin de quartier ;).

Sources

le figaro

Farewell, David Bowie

 

One thought to “L’histoire de Space oddity de David Bowie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *