Billy, la patate et autres jouets insolites à la limite de l’espace

Une patate à la limite de l’espace. Une blague? Non. A à peine 17 ans, un adolescent québécois a réussi à envoyer une pomme de terre surnommée Billy dans la stratosphère le premier octobre dernier.

Billy s’est envolé à bord d’une nacelle soulevée par un ballon stratosphérique dans un voyage de 2h57 à une vitesse atteignant au maximum les 184km/h. A 32600 mètres d’altitude, le ballon d’hélium avait triplé de volume en raison de la baisse de la pression atmosphérique et il a alors explosé. La pomme de terre est alors redescendue en parachute et a atterri dans une exploitation agricole laitière.

Le jeune québécois Tristan Leblanc se passionne pour tout ce qui a trait à la NASA et à SpaceX. Celui qui se destine à être  ingénieur aérospatial ou mécanique est marqué par l’éclipse solaire du 21 août 2017. « Je me suis demandé à quoi ressemble l’ombre d’une éclipse solaire sur la Terre. J’ai alors eu envie de la voir à partir de la stratosphère ».

Petit problème, l’éclipse de soleil étant plutôt rare, il se dit alors qu’il va déjà essayer d’observer la Terre depuis l’espace. Le jeune homme a surnommé la mission qui a envoyé la pomme de terre dans la stratosphère ‘Strato 1’.

La stratosphère est située entre une dizaine et une cinquantaine de kilomètres d’altitude.

C’est la deuxième couche de l’atmosphère terrestre, au dessus de la troposphère et au dessous de la mésosphère. Dans cette zone, la température varie de −50 °C à −3 °C. L’air est chauffé par les ultraviolets du soleil c’est pourquoi il chauffe avec l’altitude. La caméra et l’électronique doivent réussir à fonctionner malgré le froid.   là-haut Pixar

Tristan Leblanc se dit qu’il pourrait utiliser un ballon gonflé à l’hélium pour faire voler la pomme de terre.

« Tu connais le film Là-haut ? Eh bien, j’ai pensé qu’en faisant pareil, j’allais réussir. » commente-t-il. Pendant presque un an, l’adolescent a étudié sur internet comment faire pour y parvenir.

Le dispositif final est constitué d’une nacelle  en styromousse surnommée IBICTTS (I Believe I Can Touch The Sky) contenant deux caméras (une GoPro et une autre  «grand angle »), deux batteries externes, un GPS et une montre intelligente pour calculer la distance parcourue.

La pomme de terre tient le drapeau du Québec ainsi que celui d’Infoman, une émission de télévision québécoise qu’apprécie beaucoup Tristan Leblanc, présentant l’actualité de façon satirique à Radio-Canada. Le jeune homme déclara plus tard : « Savoir que Billy s’est rendu jusque-là me rend plus que content. La patate grelot avait dépassé les avions. Mis à part les astronautes, elle était possiblement la seule chose vivante à une telle hauteur. »

Mais Billy n’est pas le seul personnage insolite a avoir atteint la stratosphère.

Parmi ses prédécesseurs : Hello Kitty et le méchant cochon vert d’Angry Bird! En 2013, Kilian et Kali, un petit garçon et sa sœur d’alors sept et cinq ans, ont demandé à leur papa d’envoyer leurs jouets dans les nuages. Et Nicolas, le père de ces deux rêveurs a décidé de réaliser leur souhait! Il a travaillé plusieurs mois sur un dispositif artisanal. Le 7 juillet, les deux jouets astronautes se sont envolés depuis la chapelle de Notre-Dame-des-Conches de l’Ain et sont montés approximativement à  20 000 mètres d’altitude. Ils ont bien été récupérés dans un champ de maïs à cinquante kilomètres du lieu de l’envol.

 

Une jeune américaine de 12 ans, Lauren Rojas a également fait décoller Hello Kitty, mais sous forme de gomme cette fois-ci, à bord d’une fusée argentée.

 

Notons que le petit chat japonais doit avoir l’âme d’un astronaute car pour ses 40 ans, il s’est offert un voyage autour de la terre à bord du satellite Hodoyoshi-3. Les fans pouvaient  lui souhaiter bon anniversaire. Leurs messages s’affichaient en japonais ou en anglais sur un petit écran incrusté dans la paroi au dessus du hublot.

Le 31 décembre 2011, c’est une navette spatiale en Lego qui a décollé depuis un champ en Allemagne lancée par le jeune roumain Raul Oaida. Le jeune étudiant l’a retrouvée 240 km plus loin grâce à la balise GPS.

 

En 2010, un petit robot fait un voyage en bateau, traverse la plage avant de prendre une fusée pour s’envoler pour la stratosphère à près de 30km d’altitude dans le clip du groupe anglais Lucky Elephant. Ce petit voyage a été mis au point par le réalisateur James Troshy.

Pourquoi tous ces jouets ne dépassent-ils pas la stratosphère? Tout simplement car les ballons d’hélium ne peuvent pas dépasser une altitude d’une trentaine de kilomètres. L’espace commence quant à lui officiellement à 100 km d’altitude. Attention, si l’envie vous prends vous aussi d’envoyer votre personnage préféré dans l’espace, il faut prévenir la DGAC locale (Direction générale de l’aviation civile) car il pourrait endommager une hélice ou un réacteur d’avion.  Des réflecteurs radars (petites surfaces métalliques) doivent également être placés pour que l’engin soit repérable.

Sources

exploratv

blog futura

10 visiteurs insolites

Le voyage de deux jouets 

Atlantico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *