Léonard de Vinci était un peintre talentueux, un grand inventeur et un passionné de savoir. Saviez-vous qu’il a réussi à comprendre une très ancienne énigme astronomique : celle de la lumière cendrée ?

Qu’est-ce que la lumière cendrée ?

Avez-vous déjà levé les yeux la nuit pour observer un croissant de Lune et remarqué que le reste de la surface de l’astre était faiblement éclairée? Ce phénomène s’appelle la lumière cendrée. Cette lueur pâle apparaît à l’ouest après le coucher du soleil ou à l’est avant le lever du soleil.

Pendant la Nouvelle Lune, notre satellite est positionné entre le Soleil et la Terre, les rayons solaires éclairant sa face cachée. La partie de la Lune que nous pourrions observer est quant à elle dans la pénombre. Dans les jours qui précèdent, un fin croissant se dessine à l’horizon Est dans le ciel du matin. Dans les jours qui suivent, il se dessine à l’horizon Ouest dans le ciel du soir. Mais on peut observer que le reste du disque lunaire est légèrement éclairé. Le reste de la Lune nous apparaît sous forme de disque sombre, comme une version fantomatique de la pleine lune.

En effet, il s’agit du reflet de la lumière solaire renvoyée dans l’espace par la Terre sur la Lune. Pendant la Pleine Lune, le clair de lune peut illuminer un paysage terrestre. De même, chaque fois que nous voyons un croissant de lune, une Terre presque pleine apparaît dans le ciel nocturne de la lune. La Terre entière illumine le paysage lunaire 50 fois plus intensément que ne le fait la Pleine Lune dans notre propre ciel nocturne. C’est donc la lumière de la Terre presque pleine qui brille sur la lune, autrement dit le clair de Terre (Earthshine en anglais).

La lumière cendrée ne peut s’observer qu’à la période de la Nouvelle Lune. Le reste du temps, l’éclat lunaire est trop important pour pouvoir observer ce clair de Terre.

De plus, ce phénomène a tendance à être plus brillant entre avril et juin, bien qu’il se produise à d’autres moments de l’année.

 

lumière cendrée

Léonard de Vinci et le Codex Leicester

 

Léonard de Vinci a secrètement noté ses réflexions dans les domaines de l’art, de l’astronomie, de l’architecture et bien d’autres dans ce qu’on appelle des Codex. Pour garder ses pensées secrètes, il les écrivait en écriture spéculaire ou écriture miroir, c’est-à-dire que pour déchiffrer ses écrits, il faut les lire dans un miroir.

Léonard de Vinci explique l’origine de la lumière cendrée dans le Codex Leicester qui a été daté aux alentours de 1510. Cette appellation vient du nom du premier comte de Leicester, Thomas Coke qui acheta ce manuscrit en 1717.

 

codex leicester Leonard de Vinci et la lumière cendrée

 

Dans le Codex Leicester, une page est intitulée « De la Lune : aucun corps solide n’est plus léger que l’air ».

L’artiste écrit que la Lune possède une atmosphère ainsi que des océans. Ces vastes étendues d’eau liquide feraient donc de la Lune un très bon réflecteur de lumière. Il explique ainsi que la « lueur fantomatique », est due à la lumière solaire qui est réfléchie par les océans terrestres puis frappe la Lune.


Mais il avait tort sur deux points.

  • Tout d’abord, comme nous le savons aujourd’hui, la Lune ne possède pas d’océans. Avant l’époque de Galilée, les astronomes pensaient que les taches sombres que l’on apercevait sur la lune, étaient des mers, d’où leur appellation.
    Mais celles que nous appelons toujours « les mers lunaires » ne sont en réalité pas constituées d’eau mais d’ancienne lave basaltique solidifiée depuis des milliards d’années.
  • Ensuite, ce sont les nuages et non les océans terrestres qui sont pas la principale source d’éclat de notre planète. Lorsque les astronautes d’Apollo ont observé la Terre depuis la Lune, les nuages étaient ​​brillants tandis que les océans étaient sombres.

Mais malgré ces détails, Léonard avait bien compris le principe de la lumière cendrée. Ce qui est un exploit pour l’époque car la théorie de Copernic selon laquelle le Soleil se trouverait au centre du système solaire ne fut publiée qu’en 1543, soit 24 ans après la mort du peintre.

 

Aller plus loin

carnets leonard de vinci

A l’occasion du 500e anniversaire de sa mort, cette édition propose de redécouvrir, dans un volume richement illustré en couleurs, la seule traduction aujourd’hui disponible en français des écrits de Léonard de Vinci.

Voir sur Amazon

 

Sources

NASA

Earthsky

Futura science

Earth Observatory NASA