Depuis le 15 juillet, de multiples protestations ont lieu à Hawaï contre la construction d’un téléscope géant, le Thirty Meter Telescope ou TMT sur la montagne Mauna Kea. Plusieurs milliers de manifestants bloquent le début des travaux. Mais pour quelle raison ?

 

Mauna Kea, le royaume des dieux hawaïens

 

Mauna Kea

Mauna Kea

 

Mauna Kea est un volcan éteint et un site sacré qui constitue le point culminant (4200 m d’altitude) des îles Hawaï.

Il est vénéré comme « le royaume des dieux hawaïens ». Ce nom est la forme moderne de Mauna o Wākea, qui signifie « montagne de Wākea ». Dans la mythologie hawaïenne, Wākea est le dieu du ciel. Cette montagne serait la première née de l’union de Wakea et de Papa (déesse mère). Mauna Kea serait ainsi devenue la région des dieux c’est pourquoi des cérémonies religieuses y sont encore pratiquées et certains ancêtres hawaïens y sont inhumés. Mauna Kea, peut également être traduite par « montagne blanche », son sommet étant souvent recouvert de neige en hiver. Elle est considérée comme une porte d’entrée au paradis pour la religion hawaïenne,. Historiquement, seuls les prêtres et les membres de la royauté étaient autorisés à visiter cette montagne. Les Hawaïens ont encore aujourd’hui coutume d’y enterrer le « pu fenua »(placenta) de leur nouveau-né afin de se relier à cette terre sacrée.

Kaho’okahi Kanuha, un des leader des manifestants a déclaré à CNN « Nous prenons position non seulement pour protéger notre « mauna » et notre « aina », notre terre, avec laquelle nous avons un lien généalogique, nous luttons pour le protéger parce que nous savons que si nous ne pouvons pas arrêter cela, nous ne pouvons pas protéger ou nous battre pour beaucoup de choses. C’est notre dernier combat. »

 

Le choix du site pour le TMT

 

En raison de sa hauteur et du temps généralement stable, Mauna Kea est l’un des meilleurs sites d’observation astronomique au monde. La pollution atmosphérique ainsi que la plupart des nuages restent en-dessous du sommet. La distance par rapport aux villes et la législation imposant de réduire la pollution lumineuse dans ses environs permettent d’obtenir un ciel noir très profond et par conséquent d’observer des objets célestes peu lumineux. Par ailleurs, l’absence de turbulence crée l’une des meilleures qualités optiques du ciel dans le monde.

Selon Brent Tully, un astronome de l’Université d’Hawaï impliqué dans le projet TMT, Mauna Kea est « incomparable comme le meilleur endroit au nord de l’équateur pour les observations au sol »

 

Le Thirty Meter Telescope

 

vision artistique du thirty meter telescope

vision artistique du Thirty Meter Telescope

 

Financé par des universités de Californie, du Canada, de Chine, du Japon et d’Inde et par des entreprises privées,  Thirty Meter Telescope ou TMT est prévu pour être un télescope terrestre géant doté d’un miroir de 30 mètres. L‘instrument d’une valeur de 1,4 milliard de dollars aura la capacité d’observer depuis l’infrarouge jusqu’à l’ultraviolet.  Sa résolution sera dix fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble pour les longueurs d’onde supérieures à 0,8 μm.  Grâce à lui, les scientifiques pourront étudier la formation des systèmes planétaires autour d’étoiles proches ainsi que celle des premières galaxies

Mais ces dernières semaines, des milliers d’Hawaïens (parmi lesquels Jason Momoa et Dwayne Johnson) se sont opposés à sa construction sur Mauna Kea. Tous pacifistes, les manifestants autochtones campent jour et nuit au pied de la montagne. Dansant et chantant, ils entravent la construction du télescope et barrent la route d’accès au sommet.

 

camp des manifestants à Hawai

camp des manifestants à Hawai

 

Etat d’urgence à Mauna Kea

 

Activistes à Mauna Kea

Activistes à Mauna Kea (Image: © Ronit Fahl/Zuma/Newscom)

 

Le gouverneur d’Hawaï, David Ige, a déclaré l’état d’urgence le 17 juillet, autorisant les forces de l’ordre à fermer davantage de sections de route autour de la base de Mauna Kea et à déployer des agents supplémentaires. Le gouverneur a affirmé que les opposants qui bloquaient l’accès au site de construction de TMT enfreignaient la loi.

À ce moment-là, les opposants au projet TMT avaient établi un pu’uhonua (« lieu de refuge » en hawaïen) et avaient commencé à arborer le drapeau hawaïen à l’envers en signe de détresse. Sept manifestants s’étaient même enchaînés le 15 juillet à une grille à bétail sur la route menant au sommet, bien qu’ils se soient détachés par la suite. Au final, 38 manifestants, pour la plupart des personnes âgées originaires d’Hawaï, ont été arrêtés et relâchés presque immédiatement.

Des étudiants diplômés en astrophysique ont publié le 17 juillet une lettre ouverte demandant de retirer les agents de la force publique de Mauna Kea. Au 18 juillet, des centaines d’astronomes l’avaient signée.

« Nous appelons la communauté de l’astronomie à reconnaître le contexte historique plus large de ce conflit et à dénoncer la criminalisation des protecteurs de Maunakea. »

Le 30 juillet, David Ige a annulé l’état d’urgence, affirmant que les conditions avaient changé sur la montagne et que ce n’était plus nécessaire. Il a également passé le délai dans lequel la construction du télescope TMT pouvait commencer de 60 jours à deux ans. Cela laisse jusqu’en septembre 2021 afin de négocier une solution à l’impasse. David Ige a confié à Harry Kim, maire du comté d’Hawaï, le soin de déterminer ce qu’il convient de faire par la suite. Harry Kim a rencontré un grand nombre de leaders de la communauté pour discuter des étapes futures possibles.

Soutien de Dwayne Johnson et Jason Momoa

 

Dwayne Jackson à Mauna Kea

Dwayne Jackson à Mauna Kea

 

L’acteur Dwayne Johnson (« The Rock ») a assisté aux manifestations le 24 juillet et a rencontré des opposants à la construction du télescope. Il a également défendu ce mouvement dans « The Tonight Show avec Jimmy Fallon » où il a déclaré: « Parce que j’ai grandi à Hawaï, je comprends ce que c’est d’avoir cette terre sacrée » « La vérité est que cette montagne est leur édifice semblable à une église. » « Vous avez des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées – que nous appelons Kupuna – qui ne partent pas. Et ils sont tellement déterminés et passionnés par le caractère sacré de cette terre ! »

 

jason momoa manifeste à Mauna Kea à Hawaii

Jason Momoa et son fils manifestent également Mauna Kea à Hawaii

 

L’acteur Jason Momoa, star de Game of Thrones et d’Aquaman, s’est joint aux manifestations le 31 juillet avec ses deux enfants.

Il est apparu portant un lei en feuilles vertes autour du cou et une couronne sur la tête alors qu’il assistait à une cérémonie sur le site de la manifestation. Il s’est ensuite baissé pour présenter une offrande enveloppée de feuilles de ti vertes. Jason Momoa a affirmé qu’il était honoré d’être là et a applaudi après avoir déclaré: «Nous n’allons nulle part. Je suis très honoré d’être ici… d’amener mes enfants et tout mon ohana ici. Il y a une chose qui ne va pas arriver. Ce télescope ne sera pas construit ici. »

Un conflit au sujet du TMT qui ne date pas d’hier

 

Mais ce conflit au sujet du TMT n’est pas nouveau. Depuis des années, des manifestations périodiques et des batailles juridiques ont lieu. Les opposants au projet ont multiplié les recours juridiques et ont réussi à retarder la construction de plusieurs années. En 2014-2015, des manifestations de plusieurs mois ont empêché la première tentative de construction sur Mauna Kea. Un recours en justice a suivi et en décembre 2015 la Cour Suprême a décidé que le permis de construction était invalide par manque de consultation. Le 28 septembre 2017, après quatre ans de retard causé à la fois par des complications juridiques et des manifestations pacifiques, le conseil territorial a autorisé la construction du TMT. Le résultat du vote nécessaire à cette décision était de cinq voix contre deux. La Cour Suprême a validé le permis en octobre 2018. Les travaux de l’observatoire devaient donc reprendre le 15 juillet.

Pourtant depuis 10 ans, des discussions ont été engagées dans la population.

Selon Julien Lozi un astronome français qui travaille à l’observatoire japonais Subaru, au sommet du mont Mauna Kea,

« Ils ont déjà offert plus de 5 millions de dollars pour des programmes éducatifs permettant aux hawaïens de poursuivre des carrières scientifiques, pour trouver du travail ailleurs que dans le tourisme ou l’armée. Et ces donations vont augmenter jusqu’à 1 million de dollars par an une fois que la construction est achevée. Un million supplémentaire par an sera payé sous forme de loyer, 80 % pour le maintien de la montagne, et les 20% restant pour l’Office of Hawaiian Affairs. La construction emploiera en grande partie une main d’œuvre locale et 140 personnes une fois la construction terminée. Une partie de ces personnes seront issue des programmes d’éducation mis en place par le TMT. » 

 

L’arrêt temporaire des télescopes sur Mauna Kea

 

telescopes sur mauna kea

Télescopes sur Mauna Kea – Credit : Julie Thurston Photography/Getty Images

 

Les opposants au télescope affirment qu’ils veulent protéger la montagne et qu’elle abrite déjà bien trop d’observatoires. En effet, 13 télescopes ont déjà installés sur Mauna Kea auparavant, parmi lesquels les télescopes jumeaux Keck et le télescope Subaru de respectivement 10 et 8,2 mètres de diamètre. Cinq d’entre eux sont supposés être démantelés avant le début des opérations du TMT.

Mais le 16 juillet, ces 13 télescopes ont dû être fermés suite aux protestations. Parmi les projets arrêtés figure une étude d’Andrea Ghez sur le centre de la Voie Lactée. Les données récoltées  concernent le mouvement des étoiles autour du trou noir supermassif au centre de la galaxie. Mais l’astronome américaine relativise : « Si je perds une nuit pour que tout le monde puisse comprendre comment avancer sur le long terme, cela est bien plus important que d’observer une nuit ».

Mihoko Konishi, astronome à l’Université d’Oita au Japon, avait quant à lui prévu d’utiliser le télescope Subaru du 16 au 18 juillet afin d’étudier des disques de poussière et de gaz formant une planète autour d’autres étoiles. « Je sais que le Mauna Kea est un sanctuaire pour les Hawaïens, alors j’espère un règlement pacifique des deux côtés aussi rapidement que possible »

Kealoha Pisciotta,  leader du mouvement global pour protéger Mauna Kea a affirmé « Ils ont choisi de fermer leurs portes par peur des manifestants non armés et non-violents ».

Le 9 août, les dirigeants de l’observatoire ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un accord avec les activistes afin de permettre la reprise d’opérations de façon limitée.

 

Le TMT peut-il être construit ailleurs ?

 

Jason Momoa a écrit « TMT + Canary Islands = Discovery » sur sa poitrine et « TMT + Mauna Kea = Desecration » sur celle de son fils Nakoa-Wolf

 

En 2016, les astronomes ont décidé d’une solution de secours au cas où le TMT ne puisse pas être construit sur Mauna Kea. Il s’agit de l’observatoire Roque de los Muchachos à La Palma, une des îles Canaries en Espagne. Le 5 août, Ed Stone, directeur exécutif de TMT, a confirmé qu’un permis de construire avait été demandé à La Palma afin de maintenir cette option ouverte.

Mais il existe également des opposants à cette solution. Le groupe écologiste Ecologists in Action a affirmé que cela nuirait à une zone naturelle de grande valeur.

 

Roque de los muchachos-la Palma

Roque de los muchachos-la Palma

 

Les inconvénients au sujet d’une installation à La Palma sont nombreux. L’altitude de Roque de los Muchachos est bien inférieure à celle du Mauna Kea (2 250 mètres contre 4 050 mètres). Ceci implique plus de vapeur d’eau entre le TMT et les étoiles, la qualité des observations du télescope serait donc moins bonne qu’à une altitude plus élevée.

De plus, tous les accords avec le gouvernement local qui permettraient la construction du télescope ne sont pas encore finalisés. Le projet TMT aura probablement besoin de centaines de millions de dollars de la part de la US National Science Foundation pour achever sa construction. Et le conseil d’administration de TMT qui comprend des représentants de deux universités californiennes et des gouvernements du Canada, de la Chine, de l’Inde et du Japon devrait approuver le déménagement pour La Palma. Or, les législateurs américains pourraient être moins disposés à financer un projet qui n’est pas sur le sol américain. Pour le Japon, la Chine et l’Inde, le site des îles Canaries est plus éloigné et moins souhaitable qu’Hawaï.

D’autres manifestations opposées au projet TMT ont éclaté à travers les îles hawaïennes (Oahu et Maui) cet été. Et un sondage de 1 367 habitants, publié le 7 août par le journal Honolulu Civil Beat, a révélé que 64% des Hawaïens appuyaient le projet, tandis que 31% s’y opposaient.

Au-delà de l’astronomie et la science il est important de soutenir le patrimoine et d’essayer de comprendre l’importance culturelle du Mauna Kea pour les hawaïens.  Alors attendons de voir ce qu’il se passera dans les prochains mois.

 

Sources

https://www.nature.com/articles/d41586-019-02354-5

https://www.space.com/hawaii-telescope-protests-jason-momoa-dwayne-johnson.html 

https://www.theguardian.com/us-news/2019/aug/16/hawaii-telescope-protest-mauna-kea 

https://www.cieletespace.fr/actualites/le-chantier-du-thirty-meter-telescope-a-nouveau-bloque-a-hawai

https://www.cieletespace.fr/actualites/thirty-meter-telescope-l-astronome-julien-lozi-reagit-pour-la-reconciliation-mais-pour-une-construction-a-hawai 

https://www.tmt.org/

https://www.space.com/hawaii-mauna-kea-observatories-reopen-amid-protests.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mauna_Kea

https://www.nature.com/articles/d41586-019-02222-2