Le climat de Game of Thrones expliqué par Samwell Tarly

De nombreux mystères planent dans la série Game of Thrones. Mais l’un des plus surprenant est celui qui concerne le climat. A Westeros, les saisons peuvent durer des mois voire des années. Figurez-vous que le compagnon de Jon Snow, Samwell Tarly, qui dans la série étudie pour devenir mestre à la citadelle de Oldtown, à Westeros, a tenté de comprendre et d’expliquer ce climat fascinant et mystérieux. Il a fait ses recherches à partir d’anciens manuscrits de la bibliothèque et a publié ses résultats dans la revue les Philosophical Transactions of the Royal Society of King’s Landing. Ses travaux ont été traduits en dothraki et en haut-valyrien, deux langues de l’univers de Game of Thrones.

Cycle des saisons




Saisons dans l’hémisphère nord Crédit : IMCCE/Patrick Rocher

Le cycle des saisons d’une planète est basé sur son obliquité et sur sa révolution autour de l’étoile. L’obliquité est l’inclinaison de l’axe de rotation d’une planète autour de son étoile. La Terre par exemple penche de 23,5°. L’hémisphère incliné en direction du soleil reçoit non seulement plus longtemps les rayons mais également de façon plus concentrée : c’est l’été ! 6 mois plus tard les hémisphères sont inversés.

Obliquité de la Terre

Le climat de Game of Thrones


Samwell Tarly

Selon Samwell Tarly, dans la région au-delà du mur, là où vivent les marcheurs blancs, la température et les précipitations s’apparentent à ceux de la Laponie et à Fairbanks en Alaska, tandis que le climat de Casterly Rock où vivent les Lannister ressemble plutôt à celui de Changsha en Chine et de Houston au Texas.


Crédits : Konbini

Dans le centre de Westeros y compris dans les îles de fer soufflent des vents forts. A force de lutter contre de telles tempêtes les Fer-nés sont ainsi devenus d’excellent navigateurs. Par contre, dans la Mer Étroite qui sépare les continents de Westeros et d’Essos la direction des vents change en fonction des saisons. Cela signifie que toute attaque sur Westeros (que ce soit des flottes de bateaux ou des dragons, ou les deux) viendrait de Dorne ou de Storm’s End en hiver, mais via le Val d’Arryn ou même directement sur King’s Landing en été.


Et si vous vous êtes perdus voici une une carte intéractive pour vous retrouver : http://quartermaester.info/



Le modèle climatique créé par Samwell Tarly


Samwell Tarly a supposé que le rayon, la vitesse de rotation et l’ensoleillement de sa planète étaient les mêmes que ceux d’une planète fictionnelle appelée la « vraie » Terre.

La citadelle

A l’aide de l’ordinateur placé dans les caves de la Citadelle, il a ainsi imaginé un modèle climatique. Selon lui, l’obliquité ou l’axe de rotation de la planète varierait constamment, compensant exactement l’effet de rotation autour de son étoile de sorte que le même hémisphère serait toujours penché vers cette même étoile. Ce qui aurait pour résultat un hiver ou un été éternel selon si l’on se trouve au nord ou au sud.
Le jeune homme essaie tout d’abord d’introduire une inclinaison de 23,5° (celle de la « vraie Terre »), mais la température descend rapidement en dessous de zéro dans tout l’hémisphère nord et dépasse 80°C dans le sud.  Il tente alors une inclinaison de 10°C, l’hiver et l’été sont alors moins extrêmes : le modèle fonctionne.


En haut la Terre “réelle” tourne autour du Soleil avec un angle constant de l’inclinaison de l’axe de rotation, donnant les quatre saisons habituelles par an. En bas, la planète de Game of Thrones suit une orbite plus chaotique, donnant des saisons prolongées lorsque la planète “dégringole” sur son axe de rotation. Ici la même hémisphère pointe vers le Soleil tout au long de l’année. Crédit : Dan Lunt, Université de Bristol

Mais pour être cohérent avec les changements de saisons de l’univers de Game of Thrones, il faudrait que l’inclinaison se retourne toutes les quelques années pour donner la saison opposées. L’automne ou le printemps arriverait puis l’hiver (ou l’été).

Pour cela, la planète aurait besoin d’une très grande quantité d’énergie. Elle pourrait être amenée par le passage d’une planète ou d’une comète à proximité. Et si vous vous rappelez du début de la série il y est question d’une comète rouge qui annoncerait le retour des dragons… Une autre hypothèse du jeune homme est simplement la magie des Sept…



Réchauffement climatique du monde de Game of Thrones


Selon ce modèle climatique, si la concentration en gaz à effet de serre doublait, la température de la planète de Jon Snow augmenterait de 2,1°C. Cette quantité de réchauffement pourrait provoquer l’élévation du niveau de la mer d’environ 10 m à long terme, assez pour inonder des parties de villes côtières (y compris King’s Landing).
Samwell Tarly précise que les conséquences pourraient même aller jusqu’à des guerres et des morts. Il encourage donc tous les royaumes de sa planète à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone et rechercher des énergies renouvelables alternatives. D’autant plus que les concentrations de méthane et de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont en augmentation. Ceci est probablement dû à l’augmentation de la population de dragons à Essos, à la déforestation et à de nombreux feux de forêt.

Les saisons de transition (automne, printemps) doivent également être étudiées plus en profondeur. Selon les livres de la citadelle, les tempêtes hivernales sont les pires, mais les tempêtes automnales sont plus fréquentes. Sam Tarly a encore du travail pour les années à venir.

Dernière précision : derrière les théories décrites dans l’article « Le climat du monde de Game of Thrones » signé du nom de Samwell Tarly, se cachent en réalité trois scientifiques de l’université de Bristol, de Cardiff et de Southampton en Angleterre.


GAME OF THONES


La série

Acheter sur Amazon

Le livre

Acheter sur Amazon


Sources

https://www.paleo.bristol.ac.uk/~ggdjl/westeros/game_thrones_1.0.pdf

Science et vie avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *